LE

Le HT 270 pour la dernière d’Ariane V

Retour
| 15 Octobre 2023 | 4159 vues

 Le nouveau HT 270 sur les pistes du CSG.

 

Pour le dernier voyage d’Ariane V, deux cents légionnaires et artilleurs du 3e Régiment étranger d’infanterie (3e REI) ont été engagés pour sécuriser les abords terrestres et aériens du centre spatial guyanais (CSG). C’est à cette occasion qu’a eu lieu le premier déploiement des engins chenillés HT 270.

Remplaçant le BV 206 datant des années 1990, le HT 270 reprend la même architecture globale en y ajoutant quelques composantes : un affût pour mitrailleuse MAG 58, de nouvelles barres et grilles de protection, l’intégration d’éléments de câblage et de communication moderne, et un nouveau coloris camouflage brun “Terre de France”.

 

Un peu d’histoire

Les engins articulés chenillés ont toujours été utilisés par l’armée française pour progresser dans les zones humides et marécageuses. Dès 1946, pendant la guerre d’Indochine, les M29C, surnommés “Crabe”, équipaient les pelotons effectuant les reconnaissances en rizière. Équipant encore les régiments Légion pendant la guerre d’Algérie, les derniers exemplaires ont été acheminés à Madagascar avec les légionnaires du 3e Régiment étranger d’infanterie.

Aujourd’hui, leur successeur, le BV 206 (toujours en activité), est lui-même remplacé par le HT 270 dont les essais ont été menés dans les zones marécageuses du CSG. Pendant une semaine, la machine a passé toute une série de tests visant à vérifier sa conformité aux particularités de l’environnement guyanais : flottabilité, manœuvrabilité lors des franchissements d’obstacles, tests de tir à la MAG 58 posée sur la tourelle, etc. Le 3e Étranger dispose maintenant d’engins flambants neufs, prêts à prendre le relais pour permettre à ses légionnaires de continuer à aller de l’avant.

Les premiers engins chenillés M29C utilisés en Indochine en 1946.

 

Ariane et le 3e REI

Depuis son arrivée en Guyane en 1973, le 3e Étranger travaille au profit du centre spatial guyanais en participant activement à l’aménagement des sites de lancement. En 1979, la contribution du régiment au premier lancement d’Ariane lui vaut l’attribution de la médaille de vermeil du CNES. Désormais, place à Ariane VI ! Le 3e Étranger répondra présent.

Un légionnaire regarde le dernier vol d’Ariane V.